Retenue Poutès avant après

Une trés faible
surface de retenue

La retenue va disparaitre

Lors de leur dévalaison, les tacons (très jeunes saumons) deviennent smolts et adoptent un comportement particulier. Afin d’atteindre l’océan, ils dévalent la rivière en se laissant emporter par le courant le plus fort.

Cependant, lors de ce comportement, l’entrée dans une longue retenue d’eau comme à Poutès peut être problématique. En effet, en l’absence de courant, le smolt doit alors trouver lui-même la sortie au risque de se perdre et de rater sa phase de dévalaison.

Le nouveau Poutès va effacer ce problème car sa conception innovante supprimera la retenue d’eau. En effet, sa retenue verra son volume diminuer de plus de 99 % soit une baisse de 1 700 000 m3 à 13 000 m3 d’eau et de 3,5 km à 300 m de long. Ce volume quasi négligeable réduira énormément la longueur de retenue, ce qui permettra aux saumons de ne pas se perdre et de trouver rapidement la passe de dévalaison.

En outre l’Allier retrouvera son lit naturel, tel qu’il se présentait avant la construction du barrage en 1941. Ce nouveau faciès créera ainsi des habitats favorables à la vie aquatique.